A mon propos


Mes mandats :

Ma profession :

  • Directeur général à Tubize

Je suis né en 1967 et je vis depuis près de 40 ans à Nivelles, une ville chaleureuse et accueillante, une ville belle aussi !

Mon parcours dans le monde associatif et dans la vie professionnelle témoigne de mon souci constant de mener des projets en équipe en y impliquant le plus grand nombre. C'est dans cet esprit que je conçois la gestion de la ville de Nivelles.

Conseiller communal depuis 1995, je n'ai cessé d'inciter, quelque fois avec succès, les autorités de la Ville à prendre des décisions claires et réfléchies car je sais que ce sont de telles décisions qui améliorent réellement le cadre de vie des Nivellois. Ce blog se veut le témoin des initiatives que j'ai prises, elles y sont inventoriées depuis 2006.

Echevin des travaux et des finances durant 6 ans (2006 à 2012), j'ai pu mener à bien divers grands projets tels, notamment, la rénovation de la Grand-Place et la rénovation de l'ancien hôtel de police à la rue des Canonniers, tout en restant attentif à gérer rigoureusement les finances de la Ville. Mes activités d'échevin furent nombreuses; en voici le bilan.

Depuis décembre 2012, j'assume la présidence du Centre de la Petite Enfance de Nivelles (ASBL) et je poursuis mon mandat de Conseiller communal. Les activités que j'ai menées en ces qualités sont relatées ici.

Mon souhait est de faire de Nivelles une ville agréable à vivre, où les loisirs et l'activité commerciale, le promeneur, le vélo et la voiture se côtoient harmonieusement.

Mon souhait est aussi que notre commune reste une ville solidaire où l'accès au logement pour tous est favorisé, où les familles se sentent soutenues, où les seniors se sentent aidés et où l'initiative citoyenne et pluraliste est encouragée par le biais d'associations diverses. Je veillerai dès lors à soutenir tous ceux qui auront l'envie, seuls ou en association, de monter des projets d'animation pour notre ville.

Je suis heureux et fier d'être Nivellois et je souhaite vous faire partager cette passion de faire de Nivelles une « ville à visages humains ».