Fin du mois de mai, le conseil communal approuvait le cahier des charges de la rénovation de la Grand-Place. Après l’octroi du permis d’urbanisme, l’approbation d’un cahier des charges est un pas de plus vers la concrétisation de ce grand projet.

Qu’est-ce qu’un cahier des charges ? Ce document comporte le projet de contrat qui liera l’entrepreneur à la Ville en vue de la réalisation des travaux, le cahier des charges précise aussi la manière dont sera désignée l’entreprise chargée des travaux.

Le bon déroulement de ce grand chantier dépend donc de la qualité du cahier des charges. C’est pourquoi, le service Travaux de la Ville a pris le temps – près d’un an – et s’est entouré des experts adéquats afin de préparer un cahier des charges précis dont les objectifs sont les suivants :

- Qualité et rapidité des travaux

- Souci du bien-être des riverains, des commerçants et des gens de passage

- Maîtrise des coûts

Le cahier des charges indique aussi clairement comment seront exécuter les travaux et selon quel calendrier.

Les travaux seront exécutés en trois phases :

La 1ère phase : le piétonnier sur la Place Schiffelers, entre le Palais de Justice et la rue de Saintes.

La 2ème phase : la zone de stationnement des bus sur la Grand-Place, entre la rue de Saintes et la rue Sainte Gertrude.

La 3ème phase : les voies de circulation sur la Grand-Place et sur la Place Albert 1er, entre la rue Sainte Gertrude et le palais de Justice.

Le délai maximum d'exécution des travaux est de 500 jours ouvrables. On peut donc raisonnablement annoncer que la durée totale du chantier sera de deux ans et demi.

Compte tenu que l’entrepreneur chargé de la réalisation des travaux sera désigné vers la fin novembre 2008, le chantier débutera au tout début de l’année 2009.

A l’instar des travaux de rénovation des rues de Namur et du Géant, l’objectif de la rénovation de la Grand-Place est de donner plus de place aux piétons et de développer ainsi des espaces de convivialité pour tous au centre-ville.