Date

Le PS a distribué aujourd’hui un tract agressif à l’égard du CDH. Immédiatement, le président et les élus du CDH ont fait savoir publiquement, par voie de presse, qu’André Flahaut se trompait de cible : ce n’est pas au CDH qu’il doit en vouloir, c’est à lui-même !

Voici le texte complet de notre communiqué de presse.

" André Flahaut a distribué un tract toutes boites à Nivelles. Le CDH tient à réagir à propos des informations relatées dans ce document.

Le CDH a-t-il renié son accord ?

Bien sûr que non ! Le CDH respecte ses engagements. Notre parti s’est engagé au cours des discussions qu’il a eues avec André Flahaut de 2003 à 2006 à former une majorité solide, c'est-à-dire supérieure à 14 élus, pour diriger efficacement la Ville. Dans l’hypothèse où une telle majorité n’existait pas l’accord stipulait que les 2 partis s’engageaient à ouvrir la majorité à un 3ème partenaire.Le 8 octobre dernier, nous constations que la majorité NIVL – CDH est réduite à 14 élus, ce qui constitue une majorité trop courte (cf. l’exemple de la Ville de Namur). André Flahaut entreprit des discussions avec ECOLO. Ces contacts sont restés vains. L’accord passé entre le CDH et NIVL devint alors, de facto, inapplicable.

Pour diriger une ville, il ne suffit pas d’être populaire, il faut aussi savoir rassembler autour de soi une équipe d’élus suffisamment large et compétente. Manifestement, André Flahaut n’a pas su rassembler une telle équipe autour de lui. C’est son échec personnel et il est triste (et finalement mauvais joueur) qu’il en impute la responsabilité au CDH. La venue du Ministre André Flahaut et sa liste d’ouverture n’ont donc pas permis au PS de progresser ni de gagner les élections.

Les discussions préélectorales profiteront aux Nivellois !

Depuis l’année 2003, le CDH a engagé des discussions avec tous les partis qui se sont présentés aux élections communales. Avec chaque partenaire, ces discussions ont permis de dégager un programme de gestion de la ville qui répond vraiment aux aspirations des Nivellois, elles ont aussi permis de réaliser sereinement les arbitrages nécessaires afin de rencontrer les priorités de chaque parti. Jamais dans l’histoire politique récente de Nivelles, de telles discussions positives avec tous les partis n’ont eu lieu. C’est une chance pour notre ville !Le CDH a rejoint le MR et forme avec ce partenaire une équipe jeune et dynamique qui a la volonté de mettre en œuvre un programme cohérent qui a été réfléchi longtemps à l’avance.Nous sommes fiers de participer à cette nouvelle majorité et nous sommes certains que tous les conseillers communaux, y compris André Flahaut, collaboreront à la réalisation des grands projets dont Nivelles a besoin. "