Après les congés du bâtiment, le service Travaux de la Ville a « rouvert ses portes ». Les chantiers de la Ville ont donc repris et d'autres sont programmés à court terme. Faisons le point.

Les chantiers qui ont repris :

Les travaux d'extension de la crèche communale ont pris un peu de retard suite à la découverte d'une conduite d'eau alimentant la piscine et non répertoriée sur les plans. Le déplacement de cette conduite est en cours, les travaux de fondation reprendront ensuite.

La rénovation du bâtiment de l'ancien hôtel de police à la rue des Canonniers  suit son cours normalement et dans les délais. On construit le mur de soutènement du futur parking public et des cloisons intérieures sont aménagées dans le bâtiment à rénover.

Le remplacement d'un pont à Monstreux sur la Thines est presque terminé. Des travaux d'aménagement de trottoirs et d'asphaltage clôtureront ce chantier.

Enfin, la rénovation de la Grand-Place touche à sa fin. Des aménagements destinés aux personnes à mobilité réduite seront réalisés, 18 bancs et 20 poubelles seront installés, l'aménagement de l'abri antiaérien doit aboutir et l'entreprise réparera aussi une série de malfaçons. A l'heure actuelle, le coût de ce chantier avoisine les 5.900.000 €.

Les chantiers qui débuteront bientôt :

Des travaux de rénovation de la rue du Palais à Thines débuteront sous peu. Il s'agit du remplacement de bordures et de filets d'eau pour un montant de 67.000 €.

Toujours dans le village de Thines, l'éclairage de la place sera renouvelé et du mobilier urbain neuf sera posé. Les commandes nécessaires viennent d'être passées.

Les berges du petit étang de la Dodaine ne sont plus étanches. Les travaux visant à remédier à ce problème et à curer l'étang, commencent dès à présent. La firme EHT est en charge du chantier pour un montant de 202.079 €.

Enfin, divers travaux « d'enduisage » vont débuter. Ces travaux consistent en la réparation des trous et fissures du revêtement et la pose d'un enduit bitumineux afin de "nourrir" la route. Les voiries concernées sont les suivantes : les rues des Juifs, du Centre et de l'industrie, les allées de la Relevée et du Pré au Lait. Le montant de l'entreprise est de 55.393 €.

Les chantiers qui devraient commencer en 2012 :

Certains projets sont prêts, mais leur concrétisation dépend de conditions administratives, techniques ou financières que la Ville devra encore rencontrer à court terme. La liste de ces conditions est reprise ci-dessous.

Certains projets requièrent un complément d'étude, la désignation de l'entreprise ou la délivrance d'un permis d'urbanisme. Il s'agit des projets de création d'un parking public à l'avenue L. Jeuniaux, de rénovation de l'égout à proximité de la rue Emile Vandervelde, d'amélioration du revêtement d'une portion du chemin d'Orival, de rénovation du cinéma et de remplacement des chalets de l'école de Bornival.

D'autres projets nécessitent un accord relatif à leur financement. Cela concerne les projets de la rénovation de la ferme des scouts à Baulers et de travaux de chauffage à l'Église Sainte Thérèse.

Des programmes sont dans l'attente d'une subvention de la Région wallonne. On vise ici les projets de la rénovation des rues Clarisse et aux Loups, de la pose d'un nouvel égout et l'amélioration de la rue François Lebon, de la réfection de la rue des Métiers et un tronçon de la rue des Arts, et de l'aménagement des rues des Vieilles Prisons et de l'Evêché.

Enfin, la deuxième phase de la rénovation des trottoirs au boulevard de la Résistance ne pourra débuter qu'après l'intervention d'ORES sur les conduites de gaz et d'électricité.