La position politique du groupe cdH-Ensemble est claire sur cette question : la Ville de Nivelles doit garder la maîtrise de la réalisation de ce projet.

En cohérence avec cette affirmation, j’ai transmis à la Ville le courrier officiel suivant dans le cadre de l’enquête publique.

A l’attention du Collège communal de la Ville de Nivelles

Mesdames, Messieurs,

Objet : enquête publique - demande de reconnaissance du site à réaménager SAR/NI74-NI79A dit «Dépôt, Atelier des TEC et Papeterie Arjo Wiggins

Je vous prie de trouver ci-après mes observations concernant ce projet.

En Région wallonne, la Ville de Nivelles est une des communes qui voit son nombre d’habitant croître rapidement. En quelques années, la population est passée de 25 000 à près de 27 000 unités. Et ce mouvement à la hausse restera à l’avenir bien établi compte tenu des projets immobiliers actuellement en cours de réalisation ou d’étude sur le territoire de la commune. Un inventaire approximatif de ces projets dressé fin 2016, figure en annexe.

Cette évolution n’est à ce jour encadrée par aucun document urbanistique permettant à l’autorité communale, d’une part, d’imposer pour tout projet immobilier une vision claire du développement futur de la Ville et, d’autre part, d’anticiper les impacts de la réalisation de ces projets sur le bien-être des Nivellois.

En effet, une augmentation importante du nombre de logements dans la ville aura des conséquences en termes de mobilité, en termes de besoin de services (écoles, maison de repos, crèches, etc.). Aujourd’hui, il n’existe aucune étude réalisée par un auteur de projet indépendant, qui analyse les conséquences du développement de l’ensemble des projets immobiliers et qui propose à l’autorité communale des orientations réfléchies garantissant le développement harmonieux de la Ville de Nivelles.

Sous l’empire du CWATUP, un schéma de structure communal fut longtemps étudié à Nivelles, mais il n’a jamais abouti et sa concrétisation fut abandonnée. Or, un tel document d’orientation offrirait une meilleure garantie au pouvoir communal et à l’autorité régional d’autoriser la réalisation de projets immobiliers en toute connaissance des impacts sur l’environnement des Nivellois et en pleine cohérence avec le projet de ville réellement souhaité par la population.

Sous le CoDt, ce document d’orientation s’appelle « schéma de développement communal ». Ce schéma, étudié par des urbanistes en étroite concertation avec les habitants et les mandataires communaux, est le document qui analyse, d'une part, les enjeux territoriaux de la Ville (les perspectives et les besoins en termes sociaux, économiques, démographiques, énergétiques, patrimoniaux, environnementaux et de mobilité ainsi que les potentialités et les contraintes du territoire) et qui fixe, d'autre part, une stratégie territoriale relative à divers thèmes : la lutte contre l’étalement urbain et l’utilisation rationnelle du territoire et des ressources ; le développement socio-économique et de l’attractivité territoriale ; la gestion qualitative du cadre de vie ; la maîtrise de la mobilité. Il s'agit donc du document général le plus utile qui permettra à l’autorité communale de dégager une vision à long terme du développement de Nivelles.

Lors de débats en conseil communal, on a évoqué l’intention de créer 1200 logement sur le site de Val de Thines. Ce sera donc un projet conséquent dont on mesure difficilement les impacts surtout si l’on tente d’analyser les conséquences de ce projet couplées à celles des autres projets immobiliers en voie de réalisation à Nivelles.

Toute décision politique concernant ce projet qui ne s’inscrirait pas dans un projet de Ville garantissant le bien-être des Nivellois sur le long terme, me semble irresponsable. Je suggère donc que le Gouvernement wallon marque son accord sur la reconnaissance du périmètre du site et conditionne la mise en œuvre de la reconversion du site à la réalisation préalable d’un schéma de développement communal.

Bien cordialement,

Etienne LAURENT
Conseiller communal

ANNEXE

Liste des projets immobiliers en cours d’étude ou de réalisation, dressée fin 2016

Projets Nombre d'habitants supplémentaires
Lotissement rue du Centre à Bornival 60
Projet d'immeuble à appartements rue des Frères Piersaux/rue de Bruxelles 60
Projet de développement des terrains sis Vieux Chemin de Braine-Le-Comte 66
Projet immobilier de la rue de l'Ange 78
Reconversion du site des Récollets (Rue de Saintes) 90
Reconversion du site industriel : « Usine Widney » 100
Extension du projet « Cross-Lazer » 120
Nouvel immeuble à appartements en extension du complexe existant, Faubourg de Soignies 120
Projet de reconversion du site « Usines Chantrennes » 120
Reconversion du site de l'ancienne gendarmerie 120
Projet de reconversion du site « Cross-Lazer » en cours de construction et sa liaison avec la Gare de Nivelles (Par delà l'Eau) 128
Projet de développement du site des « Conceptionnistes » 155
Lotissement chaussée de Wavre à THINES 180
Projet Quartiers en Transition (Ste Barbe et Hôpital) et le développement du site de l'hôpital 180
Développement de la zone d'habitat comprise entre le « Shopping de Nivelles » et la rue Ste Barbe 210
Reconversion du site de l'ancien Lycée, Rue Seutin et reconversion du site de l'hôtel Rifflart (rue Seutin et rue de Soignies) 270
Reconversion du site du Faubourg de Namur, ancienne usine papiers peints 384
Projet immobilier de développement du site du Fief de Rognon et de l'ancienne Brasserie Duvieusart 420
Projet de développement Avenue du Centenaire/ Rue Coparty 483
Projet de reconversion du site de l'ancienne « galvanisation » 630
Développement des ZACC (Chabotte) 690
Développement de la ZACC (campagne du Petit Baulers) 1200
Val de Thines 2000
TOTAL :  7864