Date

Vous trouverez ci-dessous le discours prononcé hier pour l'inauguation de la Grand-Place.

Mesdames, Messieurs Chers amis,

Nous avions l'objectif d'embellir le centre-ville, d'offrir de grands espaces aux piétons, d'aménager des lieux propices à la détente et aux animations culturelles et commerciales, de modifier les sens de circulations des voitures. Une étude fut donc commandée. Nous ouvrîmes un chantier. Les travaux ont été rondement menés.  Et, aujourd'hui l'objectif est pleinement atteint !

Ce ne fut pas un chantier simple; il est en effet exceptionnel à plus d'un titre.

Exceptionnel par sa longueur et son coût. L'exécution de l'ouvrage a en effet pris 2 ans et demi. Les comptes du chantier ne sont pas encore clôturés, on peut cependant estimer que son coût avoisine les 5.900.000 €, somme qui est, je me permets de vous le rappeler, inférieur à la première estimation.

Exceptionnel par son ampleur. 6.350 m² de voiries et de parkings ont été rénovés, 8.735 m² de trottoirs et 2.850 m² d'espaces verts ont été créés. L'ensemble de l'éclairage public a été remplacé. Et ce n'est pas fini, car il reste à installer bientôt 18 bancs, 20 poubelles et des bacs à fleurs.

Exceptionnel par sa complexité. L'entreprise a travaillé au cœur de la Ville avec ses bulldozers, ses camions et ses grues. Cependant, durant ce chantier, la vie devait continuer : la circulation ne pouvait pas être entravée, l'accès aux commerces devait être garanti, nous ne pouvions pas interrompre les activités au centre-ville (le marché, la foire, les festivités, etc.). Il a donc fallu organiser une coordination permanente avec l'entreprise afin de tenir compte de tous ces impératifs. Ce fut l'objet des 90 réunions de chantier qui ont rassemblé chaque semaine autour d'une même table l'entreprise, l'architecte, le service Travaux et les divers services communaux concernés. Ainsi, dès qu'un problème apparaissait, on le mettait tout de suite à la discussion et on dégageait ensemble une solution. Grâce au travail efficace des services communaux, à l'implication active des membres du collège et au soutien constant du conseil communal, la conduite de ce chantier fut l’œuvre d'un travail d'équipe et le résultat d'une cohérence politique. Très sincèrement, je voudrais remercier tous les acteurs de cette équipe.

Exceptionnel par ses rebondissements. L'importance des découvertes archéologiques lors des travaux n'était pas prévue, les services de la Région wallonne ont rapidement fouillé les lieux afin de perturber le moins possible le chantier. Un ancien abri anti-aérien a également été mis à jour; la Ville a décidé de le restaurer. De manière imprévue, une canalisation importante d'égout s'est révélée en mauvais état, il a fallu la réparer. L'auditeur du Conseil d'Etat a proposé d'annuler le permis d'urbanisme, les avocats de la Ville ont dû " batailler " et l'affaire n'est pas encore définitivement tranchée. Une des deux entreprise en charge des travaux a fait faillite, l'autre entreprise, solidaire, a heureusement pris le relais. Malgré ces rebondissements et grâce à l'efficacité de tous les intervenants, nous avons (presque) tenu les délais promis : nous n'avons en effet que 2 petits mois de retard sur le calendrier prévu lors du lancement du chantier.

Exceptionnel, enfin, par le résultat obtenu. Il est inutile que je vous le commente, il suffit de vous promener autour de la Collégiale et de laisser votre regard vagabonder. Ces larges espaces où nous pouvons flâner, nous rencontrer, admirer de belles vitrines, prendre un café, même nous coucher dans l'herbe, sont à la disposition de tous. En quelque sorte, notre Grand-Place est devenue un grand jardin où pourra éclore des évènements culturels, où s’épanouira des commerces florissants, où foisonnera des activités festives.

Les travaux terminés, il nous reste à profiter et à entretenir ce grand jardin plein de promesses, qui redeviendra vite, j'en suis certain, le coeur battant de notre Ville.

Etienne LAURENT, Echevin des Travaux

Le 9 septembre 2011