La vitesse automobile est un problème récurent et de plus en plus important à Thines. Voilà ci-dessous la question écrite officielle que je viens d’adresser à la Ville de Nivelles.

Nivelles, le 24 juin 2018,

Monsieur le Bourgmestre,
Cher Pierre,

Objet : question écrite – mesures temporaires en vue de réduire la vitesse excessive des automobilistes dans le village de Thines

Le présent courrier t’est transmis en application de l’article L1122-10 §3 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation.

Thines est un endroit où il fait bon vivre, un petit coin de campagne à l’abri de la ville. C’est pour ces avantages que les gens choisissent d’y vivre.

Toutefois, cette quiétude recherchée et appréciée de tous est mise à mal chaque matin (entre environ 7h30 et 8h30) et surtout chaque soir (entre environ 16h30 et 18h30). En effet, à ces moments, le village (plus particulièrement la rue du Village et la rue du Culot) devient une sorte de circuit automobile à cause d’un trafic de transit filant à toute allure. De nombreux conducteurs (n’habitant pas Thines) coupent par le village pour éviter l’encombrement de la chaussée de Namur.

Le problème se situe donc tant au niveau de la vitesse qu’au niveau du nombre de voitures.

Je sais que tu as une bonne connaissance de la situation.

À la suite de mon intervention en Conseil communal, tu as expliqué que la Ville compte – dans le cadre de l’imposition de charges d’urbanisme - demander la réalisation de travaux à la société qui développera le site de l’ancienne école au début de la rue du Village.

Toutefois, ces travaux n’interviendront pas avant de nombreux mois, voire des années. Il est impératif d’intervenir plus rapidement, car un accident ne tardera pas à survenir avec ce ballet incessant et incontrôlé de voitures.

Les riverains tentent d’intervenir en apposant des petits écriteaux demandant de réduire la vitesse ou même en garant leur propre véhicule de façon à obliger les voitures de ralentir. Belle initiative, mais relativement inefficace.

La Ville ne pourrait-elle donc pas prendre des mesures temporaires pour remédier à cette situation ? Je pense notamment au placement temporaire de bacs à fleurs en chicane le long des voiries concernées. Une étude et une mise en œuvre peut-elle être menée d’urgence à ce sujet ?

Je te remercie pour l’attention que tu voudras bien prêter à cette demande

Bien à toi,

Etienne LAURENT
Conseiller communal